DERNIERES INFOS

Suivez l'actualité en continu en Côte d'Ivoire et partout ailleurs

www.ivoire-media , votre site d'actualité, à votre portée , l'information juste et sans passion

www.ivoire-media ,ne ratez plus aucune info dans le domaine de la CULTURE, POLITIQUE, ECONOMIE, JUSTICE , RELIGION, SPORT, SOCIETE

Dépêches, Dossiers, articles, reportages et interviews, profitez du meilleur de l'actualité en Côte d'Ivoire et partout dans le monde

ECONOMIE
Côte d'Ivoire : Ce que les dockers demandent à Ouattara Vendredi 02/11/2018 19:36:00 Guéi Pliké au centre lors de la conférence de pressePlateforme portuaire Guéi Pliké au centre lors de la conférence de presse Cet article a été vu 104 fois

Ivoire-media (IM) - Le président des dokers sur la plate-forme portuaire d'Abidjan et San-Pedro, Guéi Adehika Pliké et plusieurs membres de la communauté portuaire ont animé une conférence de presse le 2 novembre 2018 à la maison de la presse d’Abidjan (MPA), principale ville de Côte d'Ivoire. Guéi Pliké a interpellé le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara sur la nécessité de doter les dockers d’un statut professionnel conforme au nouveau code maritime adopté en 2017. « Chers journalistes, nous vous avons convié pour parler de la revalorisation du smig (salaire minimum interprofessionnel garanti), de la réforme du statut du docker. Nous voulons être des dockers professionnels. Nous interpellons le président de la république Alassane Ouattara. Cela fait 20 ans que nous avons un décret et nous croyons que cela est dépassé. Donc il faut qu’on l’actualise. Nous sommes des journaliers et nous voulons un statut normal. A la banque on nous refuse des prêts parce qu’on est des journaliers. Il suffit d’une simple signature du président pour que notre statut change » a déclaré le président des dockers. Le conférencier a félicité l’Etat de Côte d'Ivoire pour les acquis qui selon lui restent tout de même insuffisants. Le conférencier a dénoncé la mauvaise foi de certaines personnes qui tapies dans l’ombre tentent de déstabiliser l’économie du pays par des tracts mensongers faisant état de l’existence d’une « milice » au port autonome d’Abidjan. « Nous demandons aux autorités de diligenter une enquête pour mettre hors d’état de nuire ceux qui distillent de telles informations. Il n’y a pas de milice au port d’Abidjan » persiste Guéi Pliké.

 

Bertin Mambo

GRANDS GENRES
 
CPI : «Le Procureur cherchera à obtenir un mandat d'arrêt contre les rebelles pro-Ouattara… » (Nick Kaufman, ancien avocat de Blé Goudé) Interview
29
Nov
2018

Ivoire-media (IM) - Nick Kaufman est un ancien procureur israélien. Il fut également le tout premier avocat de Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI). Nick Kaufman conseille actuellement l'ancien président de l'Ossétie du Sud Eduard Kokoity et l'ancien président de la République centrafricaine Michel Djotodia. C’est ce juriste qui a près de trente (30) ans de carrière qui se livre à Ivoire-media (IM). Interview

 

Suivez-vous le procès de votre ancien client Charles Blé Goudé à La Haye ?

Non, je ne suis pas particulièrement le procès. Mais je pense que Charles Blé Goudé a d’excellents avocats ivoirien et belge pour le défendre. Je veux parler de Maitre N’dry Claver et Serges Gbougnon.

...