L'information juste et sans passion Suivez l'actualité en continu en Côte d'Ivoire et partout ailleurs ...
DERNIERES INFOS

Suivez l'actualité en continu en Côte d'Ivoire et partout ailleurs

www.ivoire-media , votre site d'actualité, à votre portée , l'information juste et sans passion

www.ivoire-media ,ne ratez plus aucune info dans le domaine de la CULTURE, POLITIQUE, ECONOMIE, JUSTICE , RELIGION, SPORT, SOCIETE

Dépêches, Dossiers, articles, reportages et interviews, profitez du meilleur de l'actualité en Côte d'Ivoire et partout dans le monde

SOCIETE
Une femme tuée dans un accident de la circulation Dimanche 02/09/2018 22:15:49 Un des véhicules totalement endommagé Bouaké Un des véhicules totalement endommagé Cet article a été vu 535 fois

Toute la communauté du Ahaly, localité située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bouaké, est en deuil. Dame Fatou, vendeuse de pains et autres produits cosmétiques au marché de Brobo, se rendant à Bouaké pour y faire des courses, a rendu l'âme ce Dimanche 02 Juillet au carrefour du village de Sinavessou, à cinq kilomètres de Brobo, à bord d'un taxi brousse qu’elle avait. Selon les témoignages, une voiture personnelle, Rav 4 de couleur grise qui se rendait à M'Bahiakro, est entrée en collision avec un taxi brousse de marque Toyota de couleur rouge, en partance pour Bouaké. La suite, désastreuse ! Du fait du bitume à cet endroit, recouvert d'argile d'un volume impressionnant, les deux chauffeurs, faisant fi de toutes les règles de priorité enseignées à l'auto-école, voulaient absolument avoir la portion du goudron qui était dégagée pour s'y lancer. Le résultat n'a pas été du tout reluisant. Une collision dévastatrice qui a vraisemblablement laissé des traces. Projetées de parts et d'autres de la route, les deux voitures font des victimes dont dame Fatou, morte sur le coup. Alertés, les secours se sont rendus sur le site pour évacuer les accidentés qui seraient au nombre de sept, au CHU de Bouaké. Cette autre forme de non-respect du code de la route, ajoutée à l'état des routes, plonge toute la commune de Brobo dans le deuil.

 

Matthieu Y. à Bouaké